Chevrolaid : Artists rights

Under Pressure protect the copyright of its community…for free 

In 2011, Chevrolet Canada launched their national campaign for the new Chevrolet Sonic. Created By MacLaren McCann and Cossette Quebec, it features images of graffiti created by numerous artists during the 2010 edition of the Under Pressure festival….The only problem, they don’t pay for it !

Since then, Chevrolet Canada removed and erased all evidence of these communications all over CANADA, representing losses of millions!

Despite having realized their mistakes, only the artist most famous for their eyes received compensation leaving the other 25 unpaid for their copyright.

After reinvesting millions to replace the campaign, Chevrolet Canada, Cossette Quebec and MacLaren McCann despise graffiti, community and culture by  EXLPOITING it … Without prejudice to repair the artists they abused … Ironically, when the United States as we know, the same brand pays its artists for their work and the culture they use.

Thanks to the involvment of all the Under Pressure community, filmmakers, volunteers, artists  under the direction of Sterling Downey a settlment was agreed out of course with Chevrolet and Addvertising company. The settelment is the  biggest one in north america when it comes to graffiti copyrights.

 

 

Under Pressure protège les droits d’auteurs de sa commaunauté…gratuitement

En 2011, Chevrolet Canada a mis en place une campagne nationale pour le lancement de la Chevrolet Sonic. Conceptualisé par les Agences de communication MacLaren  McCann et Cossette Québec, les supports de communication sont basés sur les œuvres produitent lors du festival Under Pressure 2010….Le seul problème est qu’ils n’ont pas payé pour ! Si l’art est accessible à tous puisqu’il se trouve dans la rue, il n’en reste pas moins qu’une utilisation commerciale générer des profits et ciblé un marché de jeunes pour l’une des industries les plus lucrative du 20ème et 21ème siècle siècle reste un abus de droit d’auteur.

Entre temps, Chevrolet  Canada a  retiré et effacé toute preuve de ces supports de communication au travers le CANADA afin de réduire les dommages et intérêts qu’ils doivent verser aux artistes.  Le changement complet de la campagne de communication dans tout le Canada représente des pertes qui se chiffres en millions !

Malgré avoir pris conscience de leurs erreurs seul l’artiste le plus réputé à leur yeux a reçus un dédommagement laissant trainer les négociaiton pour les 25 autres artistes impayés pour leur droit d’auteur

Après avoir investit des millions pour remplacer la campagne, Chevrolet Canada, Cossette Quebec et MacLaren MacCann ont définitivement démontré leurs arrogance  et  le mépris envers la communauté de graffiti. Un vrai indicateur de l’état de santé de l’industrie  publicitaire avec toutes ces agences qui se croient plus intelligentes et créative que les autres. Assez paradoxale quand on voit à quel point ils ont manqué de professionnalisme et de créativité dans toute la gestions du cas. Ironique, lorsque l’on sait qu’aux Etats Unies, la même marque rétribue ses artistes pour leur travail et la culture qu’ils utilisent…

C’est en 2012 qu’un accord est trouvé hors court pour le dédommagement de l’ensemble des artistes.

Une fois de plus la petite communauté dédié qui gravite autour du festival Under Pressure sous la supervision de Sterling Downey ont permis de débloqué le plus gros dédommagement concernant l’abus de droit d’auteur.

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *