MissMe

Des nationalités, MissMe en a trois. D’origine Suisse, elle y passe son enfance, mais c’est en France qu’elle va faire ses classes jusqu’à la fin de l’adolescence. Et c’est finalement au Canada, pays de son coeur, qu’elle choisira de poser ses valises. Globe-trotteuse dans
l’âme, elle voyage continuellement, ce qui lui permet de forger son esprit critique et de puiser son inspiration artistique, qu’elle retransmet à travers le weatpaste.

Face au monde surfait des galeries, où l’art n’est réservé qu’à une élite, MissMe peine à se reconnaître. Elle lui préfère l’art de rue, où la hiérarchie n’a pas sa place et où tout le monde peut être spectateur de ses créations. MissMe aime aussi l’idée de pouvoir s’adresser directement à la foule, sans passer par des intermédiaires : « tu as quelque chose à dire, tu le mets dans la rue! ». Art pur, art primitif, avec le street art, l’art est définitivement l’affaire de tous.

C’est donc poussée par une irrépressible envie de dire les choses sans concession, que MissMe se met à créer. Derrière ses illustrations, se cachent toujours les opinions de l’artiste, des réflexions d’ordre politique, social, culturel, sexuel… Raffinées dans le style, très influencées par la culture pop et populaire des icônes de notre siècle, ses oeuvres n’en restent pas moins engagées. Les idées passent, mais en douceur, à travers cet
univers ultra féminin, fait de multiples détails et de symboles. Partant du principe que pour qu’une oeuvre fonctionne, elle doit être à la fois faite de mots et d’images, MissMe fait parler ses illustrations.

Beaux Degats # 5

Bien à l’abri derrière une vitre, assez loin pour que personne ne puisse y toucher, protégées par des alarmes et entourées de gardiens, les oeuvres d’art sont bien conservées dans le monde des beaux arts. Alors que les institutions artistiques laissent croire que les oeuvres doivent être conservées à jamais, ici c’est différent et dehors ce l’est encore plus. Ça peut sembler cruel, mais dans le monde du graffiti et du street art, c’est un phénomène courant, normal et accepté. Les oeuvres sont saccagées puis remplacées par d’autres.

L’événement Beaux Dégâts tend à faire un parallèle avec la réalité de nos artistes de la rue et le monde des beaux arts. Bien confortablement installés dans l’espace, les artistes ont passé deux heures à créer une oeuvre inspirée d’un grand mouvement artistique. Ces oeuvres sont exposées dans la galerie, mais sans y être surprotégées. Les spectateurs présents lors de l’événement ont voté pour leur oeuvre préférée à l’aide de canettes de bière PABST vide, puis le groupe collectant le plus de canettes a pu saccager les oeuvres de ses compétiteurs. Comme dans la rue, l’art à Fresh Paint est temporaire, éphémère et toujours accessible au public.

Lors de nos concertations pour choisir les thèmes de ce quatrième Beaux Degats, une idée nous est apparu. Nous avions decidé de rendre hommage à cette ville et à sa culture.

—————————-

En hommage à l’evenement CONVERSE CITY CARNAGE, se déroulant en ville, avec une journée à la Fresh Paint Gallery pour une competition de Best Strick, le thème choisi fut SKATE BOARD. Notre choix était fait, tout nos artistes devront s’inspirer des esthetiques de planches de skate des 80’S.

Pour inspirer nos six équipes, nous avons choisis de donner des contraintes inspirante. Certaines directement issues de la culture Skate des années 80, pour d’autre des oeuvres majeures doté d’une esthétique particuliere.

Oui, vous ne revez pas. J’ai bien dit six équipes. Il fallait bien augmenter le challenge pour Iron Axe. Voici d’ailleurs la liste des équipes.

  • IRON AXE (Vision Skate Design & Iron Man de Black Sabbath)
  • EDA gallery Crew : Cameron Novak, Chris Robertson, Waxhead, Jessica Potenza (Schmit Stix Desgin & Alice In Wonderland)
  • HOARKOR (Powell Peralta Skate Design & Possessed To Skate)
  • GIVE US YOUR CANS : Eric Clement, Gawd, Isaac Holland (Zorlac Design & Seek And Destroy de Metallica)
  • VICTORIOUS SECRET : Nick fortin & Friends (Santa Cruz Design & Friday The 13th)
  • THE OUTSIDERS : Emmanuel Lafaflamme, Sandra Chevrier, Frédérick Ouellet, Melsa Montagne (Sims Designs & The Birds de Hitchcok)

La musique nous a été offerte par DJ CONTRUCT (et oui encore, mais on l’adore), assisté par JAMIE SHO et HENWARD, ainsi que par un nouvel arrivant en ville, CAKEFACE. Et puisqu’il ne faut pas changer les bonnes vieilles habitudes, la voix de la soirée fut bien sûr ELLA GRAVE.

Cette fois çi le match fut plus sérré que jamais, beaucoup d’artiste de talent étant présent. Mais Iron Axe s’est encore imposé comme champion incontésté pour leur cinquième victoire consécutive, montrant qu’une équipe de plus ne leur faisait pas plus peur que ça.

Vous pouvez retrouver toutes les photos de l’évènement ICI.

 

Chris Dyer

Chris Dyer grew up in Lima, Peru up to the age of 17 and then moved to Canada to study art for several years. He’s now based in Montreal, where he works as a freelance artist.

Chris is better known as the artist who does colorful detailed spiritual expressions on recycled skateboards. These soulful expressions have been exhibited in solo and group shows in several galleries around the world including San Francisco, New York, Mexico, Peru, Belgium, Paris, and all over Canada and the United States.

Other than his fine art, Chris also takes commercial commissions like the many skateboard companies he does graphics for, cd covers for musicians, t-shirts designs for clothing companies (including his own), magazine illustrations and advertisements, etc.

Chris’ positive creations have been featured in several magazines all over the world, as well as a few books. A full feature movie of his life and art was recently released, as well as a coffee table art book by Schiffer Publishing.

 http://www.positivecreations.ca/

Janie Belcourt

Janie Belcourt conçoit et construit des pièces de mobilier urbain haut de gamme. Avec un background scolaire et professionel d’avantage du coté des communications, elle se plante finalement les pieds à l’UQAM, au baccalauréaten Arts Visuels et Médiatiques. C’est au cours de sa dernières années d’études  qu’elle commence à réaliser des “sculpture habitables”. À l’été 2010, elle crée son entreprise “Hö!y Strong” qui propose une variété de comptoirs-bars, de tables et de sièges modernes et insolites.

http://www.monderuelle.com/

Adida Fallen Angel

From the grungy streets of Israel and all around the globe, studying Multimedia Producing at the SAE collage in The Netherlands, working with the O so cool MAMA gallery and opening his own Rotterdam based production company fittingly called “EASYDAY LABZ” the Fallen Angel learns to master the arts of visual media, filming, Photography, V.Jing, creating and editing several TV shows as well as building web sites and curting Art shows while ripping the streets on his skateboard.

Jumping from Berlin to Portugal to Canada, mixing Anarchy with spirituality, dropping his crisp art and loving vibe around the land, looking up with as many new people and skills as he can possibly find and believe us. HE CAN! And he can sing to! What’s next on Adida’z path? only god knows…

http://www.adidafallenangel.com

Credits photo : Ron Mac & Adida Fallen Angel himself.

Beaux Degats # 4

Lors de nos concertations pour choisir les thèmes de ce quatrième Beaux Degats, une idée nous est apparu. Nous avions decidé de rendre hommage à cette ville et à sa culture.

Pour le thème de la soirée, nous avons decidé de rendre hommage à une culture que vous pouvez voir sur le corps d’un grand nombre de personnes en vous promenant dans les rues. Que ce soit sur les epaules, ou sur leurs bras, ou meme sur leurs visages pour certains. Il s’agit évidemment du TATOO.

Pour les contraintes, nous avons choisi de rendre hommage à ce qui à engendré notre espace. Le festival UNDER PRESSURE bien sûr.  Les contraintes ont donc été basée sur les SLOGANS DU FESTIVAL, le HIP-HOP et le GRAFFITI en general.

La musique nous a encore été offerte par ce cher DJ CONSTRUCT, assisté cette fois çi parf DJ MAYDAY et DEF CHILD. L’animation de la soirée fut encore une fois entre les mains d’ELLA GRAVE

Et une fois n’est pas coutume, les vainqueurs furent IRON AXE pour la quatrième fois consécutives.

Vous pouvez trouver toutes les photos de l’évènement sur notre page Facebook, c’est à dire ICI

 

 

 

SP38

Navy blue, yellow, red and blue are the four colours SP38 uses to create his simple looking message, which are, as a , matter of fact, an amazing example of Urban Poetry.

This french artist’s principal hobby is sticking hand-made placards into the streets of any city he visits, spreading his words as an anti-depressive medicine for its inhabitants. It is impossible to walk the streets of Berlin, where he’s lived since 1995, without noticing his “Vive la bourgeoisie” placards or that well known “I don’t wanna be u’r friend on face-book”, which has already become a classic.

http://www.sp38.com

Regimental Oneton

Regimental Oneton, who was born and raised in Montréal, Québec, has had an inclination for music and the arts since his youth. He started out performing under the moniker Regimental at age thirteen expressing his views through guitar, drums and vocals.

In 2007, Regimental began getting more involved with painting in both fine arts and graffiti. As a result to this new found admiration for painting large-scale canvases into his repertoire, from this point onwards, Regimental added another moniker to his identity: Oneton.

Oneton blurs the line between fine art and street art painting portraits of artists, actors, musicians and criminals. His art is darkly macabre and yet emits a certain brighter side of our lives. Into these creations, Oneton inserts a slightly crass sense of sexual bluntness. The artists’ paintings are classically urban while still manifesting elements of graffiti culture.

Oneton still paint within the urban sphere. However, he does not view himself as a street artist. Over the course of last few years, Oneton has created over 200 pieces, locally exhibited in three solo art shows as well as collaborated in various group shows.

http://www.regimentaloneton.blogspot.com

Antoine Tavaglione

Antoine Tavaglione aka Tava is a well-established Montreal based pop artist and illustrator. Tava is mainly inspired by vintage cartoons, comics and advertising art, subverting and reconstructing their cult status in popular culture.

From paintings and illustrations, brand collaborations to commercial design, from street art to agency work, Tava’s ever-expanding brand responds intelligently to the tastes of a sophisticated yet unpretentious worldwide audience.

Tava’s work has been showcased in Museums, Magazines, Festivals, Commercial spaces and Galleries across Montreal, Toronto, New York and Europe.

Tava’s brand will continue to participate in the growing trends towards lifestyle oriented products in an effort to cater to the demands of a fashion – and style -aware market.

 

Mr Sign

Mr. Sign was founded by Dave Arnold in late 2009 with the express purpose of creating beautifully hand painted signs. In less than two years time, he has been entrusted with creating custom signage and designs for Montreal’s top eateries and establishments which has led to profiles of his work in the Montreal Mirror, the Montreal Gazette, Ion Magazine and Société Perrier. Adorning glass, wood, brick and beyond, Mr. Sign is available to create one-of-a-kind signage for your business wherever it is situated.

http://www.mrsign.ca/